resonancias.org

Poesía
01 04 2011
Idéogramme amoureux et autres poèmes de Claudia Carlisky
« volver




ELANS

Quelques éclats de sel sur le bout de la langue...
A Audriel

A quelles fêlures anciennes ont-ils puisé l'encre de leur persévérance ?
Aux sources de l'enfance...
Aux sources de l'enfance ils boivent l'eau amère
Vrillée dans le regard la nudité des êtres leur giclant au visage
Et sur le fil tendu de leur force fragile
Rose lilas la peau diaphane qui tâtonne dans l'ombre de nos indifférences
Longue écharpe d'amour jetée sur nos souffrances
Ils avancent
vêtus d'éclat serein dans leur nudité pâle

Il y a de l'aube et du ciel et du rire dans leur nom
Comme un huit couché ils ont trouvé la clef de belle nourriture
Une émotion à fleur de lèvres au risque renouvelé
Le doigt sur la gâchette visant nos certitudes
 

Paris, le 9 octobre 2010 

 

 

LES CORBEAUX MENACENT ENCORE LE CIEL
 


Les corbeaux menacent encore le ciel.

De quel chemin de croix me parlent-ils?

De quel sommeil aux songes pourpres
M'annoncent-ils l'expiation
ou d'un linceul propitiatoire
Le baiser perfide et fallacieux de l'abandon ?
Palpitent et pépient, pépites dans mon lit
Se lient et me délient de tout délit commis.
Palpite sans raison mon cœur à l'unisson.
Le champ du ciel obscur s'ouvre enfin
Et du songe noir et rouge, de l'onde
Sort l'étendard blanc et bleu de ciel.
De l'azur nous toucherons la transparence
Et dans l'ordre des choses retiendrons l'immanence.

 

  

IDÉOGRAMME AMOUREUX

C'est une libellule, un oiseau-lyre,
Un archange inspiré invitant au baiser.
C'est une promesse d'envol, un objet de désir,
C'est un cri.
C'est une main tendue.
C'est une pluie battante.
C'est la fertilité des songes fécondés.
C'est l'invitation au voyage.
C'est l'élan, c'est un don, une promesse.
C'est une colombe battant des ailes
Prête à prendre son envol.
C'est ton cerf-volant.
C'est un coeur inspiré, c'est un coeur échangé.
C'est la danse d'une âme qui bat pour te combler.
C'est l'amour harnaché.
C'est l'alezan ailé.
C'est une certitude.
C'est ta droite, ton étoile,
C'est la vertu qui s'offre,
Le lien d'âme, l'effusion des enfants.
C'est une danse de joie.
C'est un profil altier.
Une jeune couronne fine et franche.
C'est une silhouette en marche.

Elle s'est penchée vers toi et t'a donné son cœur. 

 

 

MON DOUX CLOCHARD CÉLESTE 

A Hervé

Quand au détour d'une oraison funèbre
J'aperçois une clarté
Mon allié faste échappé des ténèbres
Mon dos d'abîme
Mon aliéné des songes
Abasourdi par une étoile clouée là
Tu as poussé ma peine de ton étreinte
Orphelin d'étendues
A la pointe de ton âme
Les yeux écarquillés
Tu effaces l'âge obscur.

Juillet 2001





 

ACERCA DEL AUTOR

BIO: Claudia Carlisky, Buenos Aires, 1954. De los 4 a los 14 años vivió en Francia. Pasó su adolescencia en Buenos Aires. Se instaló en Paris en 1975. Traductora, pintora y poeta, publicó en francés varios libros de artista: “Concerto pour un visage” (1992), “Les Mille miroirs se découragent” (1994), “Incantation. Lilas de tes blessures” (1994), “J'accuse” (2000). Publicación bilingüe en Anuario hispanoamericano de Poesía "aérea", Santiago de Chile– Buenos Aires (2002). Hizo varios recitales de poesía,con el trío Goodman, en el Centro Maayan con el harpista Julien Marcou en 2007 y en la Maison de l’Amérique latine de París en 2010. Como pintora, participó en muchas exposiciones individuales y colectivas en Francia, Suiza, Italia y Alemania. Ha publicado numerosos textos en revistas literarias. Lectura a dos voces en el Café El Sur de París presentada por Alicia Dujovne Ortíz en 2005. Uno de sus poemas fue nominado en el Concurso Simone Landry por el día internacional de las mujeres en marzo del 2010.

 

 

 

 

indice
11 06 2019