resonancias.org

Número Especial
07 01 2015
D’amour et de mort par Jean-Paul Gavard-Perret

Luis Benitez est un poète encore méconnu en francophonie. Il appartient à la génération de poètes argentins qui s’éloigne de L’influence de Pablo Neruda et de César Val­lejo pour s’ouvrir à une poésie moins typiquement sud-américaine. Elle lorgne vers une écriture anglo-américaine imprégnée de politique et de philosophie, à travers toutefois le traitement poétique des « affaires courantes ». Chaque poème entre en souffrance : il n’est sauvé que par la présence de la femme dont « le tact est unique, « nu sous les draps ». Mais cette femme garde en mémoire « la torture qui continue des mois », en Argentine comme ailleurs. Elle donne au monde et au poète des illuminations néanmoins intempestives tant l’horreur règne en maître en plan fixe comme en tohu-bohu.

Copyright: Jean-Paul Gavard-Perret

ACERCA DEL AUTOR
Jean Paul Gavard-Perret

Docteur en littérature, Jean-Paul Gavard-Perret enseigne la communication à l’Université de Savoie à Chambéry. Il est membre du Centre de Recherche Imaginaire et Création. Il est spécialiste de l’Image au XXe siècle et de l’œuvre de Samuel Beckett. Il collabore à de nombreuses revues dont Passage d’encres, Les Temps Modernes, Esprit, Verso Art et Lettres, Champs visuals et Communication et Langage. Il a publié une quinzaine de livres, de textes brefs ou d’essais.

 

 

 

 

indice
01 02 2017